Enter your keyword

Mes premières amours – mes sources d’inspiration d’hier et d’aujourd’hui

Mes premières amours – mes sources d’inspiration d’hier et d’aujourd’hui

Mes premières amours – mes sources d’inspiration d’hier et d’aujourd’hui

Bonsoir tout le monde,

Me voilà de retour avec un article dans la continuité de mon premier blabla plutôt …personnel.
Voilà quelques noms qui appartiennent à ma “couturosphère” et qui ont eu un grand rôle dans ma courte vie de couturière.

Mes premières amours

J’imagine que chaque créateur a ses maîtres à penser, ses modèles, ses sources d’inspiration.

Laetitia Gheno, Edwige Foissac, Tone Finnanger, ça vous dit quelque chose?
Ce sont mes premières sources d’inspiration à moi, mes profs de couture par livres interposés.

Toutes les 3 sont des créatrices textiles, la première est designer de talent, la seconde prof d’arts plastiques et la dernière infirmière. Et elles ont un talent fou et le don de nous donner les clés pour comprendre et progresser dans notre apprentissage de la couture.

Tone Finnanger, alias Tilda, a ouvert le bal avec une farandole de tissus, de poupées et d’animaux à coudre plus craquants les uns que les autres (www.tildasworld.com/).
Livre La maison du bonheur par Tone Finnanger
Laetitia Gheno, alias Laetibricole (www.laetibricole.fr/), m’a fait rêver avec ses doudous et ses matières .
La Malle aux merveilles de Laëtibricole
Et Edwige Foissac m’a beaucoup appris. Sa Petite Cabane de Mavada (www.mavada.canalblog.com) m’a initiée à la confection de sacs et d’accessoires en tout genre.
Les sacs et pochettes à coudre de Mavada

Grâce à chacune d’elles, j’ai appris des techniques de couture. Leurs livres sont d’ailleurs en bonne place dans ma bibliothèque depuis quelques années maintenant.
Ça m’a pris du temps, beaucoup de temps avant de pouvoir exploiter tout ce qu’elles m’avaient appris et voir naître des créations à mon image. Et à créer Macouzinamoi aussi!

J’ai ainsi pu me rendre compte que ce qui me porte et me donne le plus de plaisir à créer, c’est la diversité de matières, de motifs, de couleurs. Tout passe par les sens et c’est un régal de regarder mes trésors (traduction: mes tissus), de les toucher, les déplier, les re-toucher, les associer.

J’espère apporter un peu de cette magie à celles et ceux qui passent par mon atelier. Ma caverne d’Ali Baba est pleine de merveilles trouvées au gré de mes pérégrinations sur les salons, de mes recherches sur le net mais aussi de pépites dénichées dans les magasins alentours.

Mes nouveaux chouchous

Aujourd’hui, je suis toujours aussi fan de ces trois drôles de dames.
Mais je suis aussi très attirée par les créations de Zazobouzi, l’ile à Mousse, Odile Bailloeul mais aussi (et c’est nouveau), Ikatee, Super Bison, Atelier Scämmit.
Les vêtements me font de l’œil, c’est indéniable. J’ai d’ailleurs réalisé une blouse Camélia (Ikatee) et un sweat Paul (Super Bison) qui présagent de nombreux autres cousettes! J’adooore.
Et maintenant, le plus dur, c’est de ne pas craquer.
Collectionner les patrons, c’est bien. En faire des vêtements, c’est mieux!

Je pense que ces créatrices aussi adorables que talentueuses feront l’objet d’un article plus spécifique d’ici peu!

N’hésitez pas à laisser vos commentaires et à partager vos coups de cœur couture du moment, merci à vous toutes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *